AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 TISSEUR DE RÊVE OU L'ABOMINATION || J'ai finalement oublié qui suis réellement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
RASTA ▬
Un peu gluant, mais appétissant !
avatar

Bélier Cochon
Messages : 8319
Date de naissance : 04/04/1995
Date d'inscription : 26/07/2010
Âge : 22
Puf : Mada
Phrase perso : « Sam est ma fille, ma tribu est la sienne. Si la forêt meurt elle mourra avec elle. » Princesse Mononoke ~

● Jdr ●
Notes:
Relations:






    PUF/PSEUDO → Mada.  COMMENT AS-TU CONNU HT ? → Il y'a longtemps mon crapaud.  PRUDEFEUILLE OU SYLVECOEUR ? → PRUDEFEUILLE Pardi !  AUTRE → Azbégeugeu ! AUTRE → Comme toujours je ne suis pas réellement satisfaite de ce que j'ai écris. Présentation baclée jusqu'à la fin .

____________

Spoiler:
 



Dernière édition par RASTA ▬ le Jeu 2 Fév - 0:38, édité 1 fois
MessageSujet: TISSEUR DE RÊVE OU L'ABOMINATION || J'ai finalement oublié qui suis réellement.   Jeu 7 Juin - 22:45


MORPHÉE
Le tisseur de rêve ou l'abomination.

« La mort. Cela ne s'apprend pas. On ne peut apprendre que ce qu'on peut répéter. La mort est un fait unique et un fait brut. A partir du moment où on ne croit pas à un au-delà ou à une réincarnation, il ne reste plus qu'à accepter le néant. » ~ De Jean-François Revel.




    NOM → Morphée.  SURNOM → Le Tisseur de Rêve. L'abomination.  ÂGE → Il n'a pas d'âge.  RACE → Tu ne le croirais pas. « Vous payerez tous, tous un jour où l'autre, tôt ou tard. Vous payerez pour tous ce que vous m'avez fait subir sans aucun scrupule, sans aucune pitier. Vous payerez tous quoiqu'il arrive. Je vous le promet. Vous le payerez. »



Histoire ; « Morphée l'une divinité des mille Oneiroi, fils d'Hypnos le dieu du Sommeil et fils de Nyx divinité de la nuit. Que tes délicates ailes de papillons se déploient et t'emportes silencieusement sur la terre des mortels. Copie leurs formes pour devenir comme l'un des leurs, tu te montreras ainsi sous cette forme aux mortels, que tu auras endormis avec des plantes de pavots. Il ne te suffiras que de les toucher simplement du bout de la tige pour les plonger dans le monde des rêves, tu leurs feras oublier leurs chagrins, leurs fatigues et tu répareras leurs forces. Morphée fils de Nyx tu est le dieu des rêves maintenant. » Silence : Sa peau blanche est si douce, délicate, lisse et sans aucune impureté, que mes doigts fin dansaient sur ses hanches découvert, comme si mes doigts frôlaient un tissu de soie. Les traits fins et parfaitement dessinés de son visage sont des plus détendu, son rêve sembles si paisible qu'un sourire vint régner sur mes lèvres rosées. C'est parce que je suis près de toi que tu rêves comme cela. Avec délicatesse, je me rapproche d'elle, posant un baiser amoureux sur son front dégagée, et lentement je m'éclipse sans aucun bruit. Porté par mes ailes de papillons. Je défile d'une personne à une autre, je ne vois pas les mêmes choses car tous êtres est différent. Qu'il soit Humain ou Animal et même végétal. Malgré tout je m'ennuie. Je m'ennuie toujours plus et rien n'arrive à me divertir .. Si ce n'est cette chose que j'ai expérimenté .. Il m'est possible de m'introduire dans les rêves des mortels et c'est bien ce que je fais chaque soir, quand tous s'endorme dans un profond sommeil plus ou moins agité. Je pétrie leurs rêves et les modélisent à ma guise. Généralement je fais en sorte de crée des choses belles, malgré le fait qu'il m'arrive de me laisser aller, mon imagination en profite pour jouer quelques tours aux êtres inférieurs perdu dans le monde des songes .. Cette nuit là je me suis amusé sur certaines marionnettes, leurs faisant vivre un vrai cauchemars, si réel et effrayant que certains en on perdu la tête devenant complètement fou, tandis que d'autres on préférés cesser de vivre. Je me rappelle alors que je riais à gorge déployé, mes bras entourant mon ventre un sourire mesquin et un regard malsain, différent de ce qu'il était avant couvrait des yeux ce monde. - Je n'aurais surement pas du m'en souvenir car je sais maintenant ce qui pouvait bien m'amuser .. Malgré que ce n'était pas la seule raison. La nuit n'est pas encore tout à fait finis .. C'est avec une extrême précaution que je choisis ma victime ; Une jeune fille dont les cheveux blonds et joliment bouclés recouvraient l'oreiller blanc. Je replaça délicatement une mèche derrière son oreille. Elle est si belle et paraît si innocente. L'es-tu réellement mon petit sucre d'orge ? Malheureusement pour toi .. Ce que je te prépare sera loin de te plaire ! Mes paupières se fermèrent pour mieux l'enfermer dans le monde des songes, et lui fit vivre une partie de son histoire qui n'aurait jamais du être écrite sur le parchemin de sa vie .. Je riais de là où j'étais. M'abreuvant sans cesse du filme qui se déroulait sous mes yeux. Voir tous ces innocents vivre un cauchemars même éveillé, faisait naître en moi un plaisir malsain à les voir souffrirent ainsi. - « J'ai honte. Honte de ce que tu es devenue. Il n'y avait que ta voix qui me faisait cesser ainsi mes carnages. Comment peut-tu prendre un tel plaisir à ce genre de chose ? Que tu me dégoûtes ! Tu me répugnes ! Nous ne t'avons pas donnée ce rang pour que tu agisses comme tu est en train de faire. Nous avons pris une décision que j'ai moi-même proposé. Une soudaine douleur m'arracha un cris. Je sentis quelque chose longer ma colonne vertébral. Quelque chose de vivant ! Cette sensation .. Est si .. Désagréable. Cette chose me broie l'estomac. Tu ne feras plus partie de ce monde que tu chérissais tant. Tu n'en ai plus digne. Nous te bénissons de cet endroit et jamais tu ne pourras espérer revenir parmi les tiens. Tu ne deviendras qu'un simple mortel parmi tant d'autre. La douleur devenait de plus en plus forte que je tombais à genoux. Me mordant la lèvre inférieur afin d'étouffer les mots qui voulaient s'échapper et injurier sur tout ce qui se trouvait près de moi. Et tu repris la parole pour me blesser plus encore, tournant le couteau dans la plaie que tu venais de crée dans ma poitrine, alors qu'une nouvelle chose perfora ma peau, m'arrachant malgré moi un cris. Chaque nous tu vivras tous les cauchemars que tu auras imaginés et tu vivras tes propres peurs, jusqu'à que tu ne puisses plus fermer l'oeil ! Heureusement pour toi ce n'est que les jours de plaine lune que tu deviendras ce que l'on nommera : L'abomination. » Et soudainement elle me prit par le menton ses lèvres au goût miel frôlaient les miennes alors qu'elle disparut aussi soudainement qu'elle était apparut. Je n'eu aucun temps de répit. Je me mit à lacéré ma peau habituellement parfaite de mes doigts, je me recroquevillait sur moi-même tandis que des choses poussaient à l'intérieur de moi, avant de trouer ma peau respirant ainsi l'air pur. Puis une force inconnue me projeta contre terre avant de me traîner par les pieds. Mes mains tentaient de griffer le sol se qui était peine perdu. Je lâchais un dernier cris alors que je disparaissait derrière des portes qui se refermèrent dans un bruis étrangement silencieux.

Caractère ; Je suis simplement ce que je suis maintenant au moment où ses mots sont écris, tapé sur un ridicule clavier pour se retrouver ici d'une façon nonchalante. Ce qui veut dire : Rien. Je ne suis rien de ce que j'étais bien avant que je ne me retrouve ici. Je ne suis plus celui que bon nombre de divinité connaissait car j'ai un peu trop changée en si peu de temps là-haut. Je me suis perdu dans mes fantasmes pervertit par des esprits sombres et malsains. La folie qui ne pouvait m'atteindre par ma grande force d'esprit y est parvenu après s'être engouffré dans une minuscule et infime faille, signe de ma soudaine faiblesse. On dit de moi que je n'ai plus toute la tête sur les épaules. Ce n'est pas le cas ! Ma tête est là et bien présente ! Je ne me plains point de cette chose qui me ronge de jour en jour, je subis comme un grand sans ne dire un mot. Alors que je n'ai qu'une envie ; C'est de crier toutes la douleur qui me déchire de toute part. Je suis moi sans être moi. Je suis Morphée. Je suis le Tisseur de rêve et qui est devenue L'abomination. J'étais Morphée l'une divinité des mille Oneiroi, fils d'Hypnos le dieu du Sommeil et fils de Nyx divinité de la nuit. Maintenant je suis le mortel qui a eu le culot de garder son nom ; Morphée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://falonasynae.forumactif.com/
Onyx
✖ My common sense is tingling
avatar

Vierge Rat
Messages : 16900
Date de naissance : 13/09/1996
Date d'inscription : 03/07/2009
Âge : 20
Puf : Katty1993

● Jdr ●
Notes:
Relations:

MessageSujet: Re: TISSEUR DE RÊVE OU L'ABOMINATION || J'ai finalement oublié qui suis réellement.   Ven 8 Juin - 2:56

J'adore *-*
Tu peux jouer I love you

____________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://katty1993-dons.forumperso.com/
RASTA ▬
Un peu gluant, mais appétissant !
avatar

Bélier Cochon
Messages : 8319
Date de naissance : 04/04/1995
Date d'inscription : 26/07/2010
Âge : 22
Puf : Mada
Phrase perso : « Sam est ma fille, ma tribu est la sienne. Si la forêt meurt elle mourra avec elle. » Princesse Mononoke ~

● Jdr ●
Notes:
Relations:

MessageSujet: Re: TISSEUR DE RÊVE OU L'ABOMINATION || J'ai finalement oublié qui suis réellement.   Ven 8 Juin - 15:02

    Merci I love you

____________

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://falonasynae.forumactif.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TISSEUR DE RÊVE OU L'ABOMINATION || J'ai finalement oublié qui suis réellement.   

Revenir en haut Aller en bas
 
TISSEUR DE RÊVE OU L'ABOMINATION || J'ai finalement oublié qui suis réellement.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chez le tisseur de Gar Thulion
» Impasse du Tisseur... [PV: Ella] [SPOILERS]
» Gracio Saint Goy le tisseur
» Les Tisseurs de rêve
» Elden, tisseur de rêves [Refonte de la fiche]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♫ Horse Trash :: # Archive Mada-
Sauter vers: